Chicago Illinois, city of the winds

Forum de la chronique de GlatBoy
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Chicago

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 305
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Chicago   Ven 15 Sep - 17:54

Chicago est une ville emblématique de l’espace nord-américain.

Elle se situe dans le nord-est des Etats-Unis, sur les bords du Lac Michigan, dans l’Etat de l’Illinois. En fait, sa position en font une ville qui a une exceptionnelle situation au centre du continent, aisément accessible, au contact de la « ceinture industrielle » du pays et des Grandes Plaines agricoles du sud et de l'ouest des Grands Lacs.

Elle se situe à 800 Km de New York, sur la même latitude, et à 700 Km de Washington, légèrement plus au nord que la capitale fédérale.

Sa position font qu’elle dispose d’un climat continental humide, chaud l’été et froid l’hiver. Les précipitations neigeuses sont très importantes en hiver, paralysant souvent la cité, les orages d’été sont violents et nombreux. Les Grands Lacs qui se situent au nord, et notamment le Lac Michigan, constituent un passage ouvert aux grands vents froid du nord, qui ne rencontrent aucune résistance sur ces vastes espaces plats. Cela explique d’inhabituelles variations climatiques aussi brusques que violentes, qui constituent le quotidien des habitants.

Pour les géographes, elle est considérée comme le modèle qui permet de comprendre toutes les autres villes américaines. Seconde ville derrière New York dans la hiérarchie urbaine, Chicago, à l’instar de la « Big Apple », a un rayonnement qui dépasse largement le cadre de la simple géographie, pour toucher au cœur même des territoires de l’imaginaire.


Superficie : 600 km² (6 x Paris)
Population : 2,7 millions d'habitants
Peuples et ethnies : 40% d'Afro-Américains, 20% de Latino-Américains, Pakistanais, Asiatiques, Irlandais, Polonais
Langues : anglais, plus espagnol, polonais, russe, coréen
Religions : catholiques, baptistes, juifs, orthodoxes, musulmans
Institutions politiques : conseil municipal (50 membres)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicagobynight.superforum.fr
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 305
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Re: Chicago   Ven 15 Sep - 17:55

VISITE DE LA VILLE DES VENTS


C'est un lundi 12 avril vers 23 heures, qu'Arturio Sanchez jeune ventrue mexicain sortit de l'union station. Il espérait découvrir cette ville américaine afin de s'y installer. Un de ses contact vampirique lui avait conseillé de demandé un taxi dénommé « Freddy » pour lui faire visiter la ville. Celui ci connaissait une bonne partie des secrets lié a la famille. Apres quelques recherche sur leur parking réservé il finit par trouver l'individu. Celui ci était un grand black habillé dans le style rasta. Il l'abordat en prononçant la phrase qui devait selon lui déclencher le conditionnement…
« Un de mes amis, dénommé Maxwell, m'a conseillé vos service pour me faire visiter sa ville… et tous lieux intéressants ».
L'homme lui répondit alors :
« Monte en voiture sang clair tu vas voir ce que tu n'as jamais vu… »
Surpris, le jeune cainites monta dan le vieux taxi jaune qui partit en trombe…
L'homme commença alors son long monologue et désignant du doigt les éléments intéressants.


LE CENTRE VILLE

Alors que Chicago est bien plus que le résumé de son centre ville, ce quartier en constitue toujours le cœur. Il contient aussi bien le Loop que le "Magnificent Mile" (North Michigan Avenue) aux magasins les plus sophistiqués.


LE LOOP

Le centre-ville de Chicago est dominé par le Loop, c'est-à-dire la boucle que constitue le métro aérien. Mais, vos pairs, particulièrement les jeunes, lui ont donné un autre nom : ils l'appellent "La Ruche". C'est le centre historique et le cœur même de la cité, bien qu'on y trouve presque uniquement des immeubles de bureaux, et qu'il ne s'y passe pas grand-chose la nuit.
En se moment nous descendons State Street. Cette rue est réputé être un tourbillon d'activité, le lieu idéal pour faire faire vos emplettes par vos suivants. Enfin pour ceux qui en ont…La vedette en est bien sûr le Grand magasin Marshall Field's au 111 North State Street. Mais, un peu plus bas, à l'angle de Madison, se trouve un autre grand nom du shopping : le magasin Carson Pirie Scott. Appréciez l'architecture ancienne et pourtant si moderne du bâtiment, dessiné en 1904 par Louis Sullivan, et découvrez les dernières tendances de la mode et du mobilier sur ses sept étages.
Cette partie du centre ville reçut ce nom dans les années 1890 à cause du rectangle formé par les voies surélevés pour les trains. L'appellation se réfère aussi à la convergence des lignes de trolleys dans ce secteur, le cœur de la ville. A ce jour, les trolleys font toujours la navette sur la rue qui longe l'E1. . Ses édifices illustrent les grandes heures de l'architecture américaine. Le cœur de la ville bat toujours dans le Loop, là où "Marshall Field's" et "Carson Pirie Scott" restent les Must du shopping. L'Institut des Arts de Chicago, l'Orchestre symphonique de Chicago, l'Opéra lyrique de Chicago, la bibliothèque municipale Harold Washington et de nombreux théâtres donnent à l'endroit un cachet culturel. Le quartier financier (le Central Business District ) demeure l'un des quartiers les plus dynamiques. C'est ici que la ville devient verticale et où dominent les immeubles fédéraux, administratifs et des grandes compagnies. C'est le poumon économique de la cité, un espace qui grouille d'activité le jour et rassemblent des dizaines de milliers de travailleurs qui vivent en périphérie.
Vous m'avez l'air érudit alors profitez…A votre droite, située devant le Daley Center, la fameuse sculpture sans titre de Picasso de Picasso datant de 1967. Elle représenterait le croisement d'un cochon avec une de ses femmes ! Toujours est-il que c'est une grande réussite et l'un des monuments majeurs du Loop.


Et a votre gauche, celle de Joan Miro "Miss Chicago", haute de 12 mètres inaugurée en 1981.
C'est à la fin des années 60 que la ville de Chicago s'engage à commander un grand nombre d'œuvres d'art pour décorer et animer les rues austères de la ville. L'opération fut un succès et trente ans plus tard, le centre de Chicago contient plusieurs centaines de sculptures et œuvres d'art.

Nous voici maintenant, au carrefour entre Madison et State Street, il représente le point zéro d'un système où il est aisé de s'y retrouver sans connaître le nom des rues. Elles sont numérotées selon leur orientation vers le nord, le sud, l'est ou l'ouest. Le nom de nombreux quartiers vient de leur emplacement par rapport au Loop : South Loop, Near North, West Side…

Vous n'aurez sûrement pas de mal a vous déplacer en ville d'ici peu de temps
Un lieu important d'un point de vue caïnite, est le Prudential Building. C'est au 33e étage du 130 East Randolph que Madame la prévôt surveille la ville. Et chasse les indésirable. Je vous conseille d'y passer faire un tour très vite et de vous présenter à cette goule comme au plus puissants des prince…
Le vampire lui répliquât indigné :
"Quoi c'est une goule qui est le prévôt de cette ville".
Et tout autant nonchalamment l'homme lui répondit :
"Hey oui ! Justement regardez sur votre droite , je crois que c'est elle qui sort de ce fourgon blindée."


LE MAGNIFICANT MILE

Le premier mile de la rue où nous nous trouvons en ce moment, est "le Magnificent Mile". C' est une successions de magasins très sélects qui approvisionnent l'élite de Chicago. Vous pouvez presque tout y acheter, des derniers produits de la mode à la joaillerie, au linge et aux meubles. Plusieurs hôtels chers parsèment également ce quartier. C'est facile a retenir c'est le premier mile de North Michigan en partant de la rivière vers le Nord.
Ce quartier très luxueux ne cesse de grandir. Plus de 70 boutiques et salons exclusifs s'alignent le long d'Oak Street, à proximité immédiate du Magnificent Mile, et exposent tout ce qui fait fureur à Paris, Londres et Milan. Avant les année 1920, elle s'appelait Pine Street, les entrepôts et les usines abondaient ainsi que les grosses maisons de pierre et les successions de maisons toutes construites sur le même modèle. Le pont à bascule (sur le modèle du pont Alexandre III à Paris) construit en 1920 donna le coup d'envoi de la rénovation de ce quartier. En 1947, alors que l'avenue était devenue une pièce de choix pour la construction immobilière, un entrepreneur lui donna le nom de "Magnificient Mile".


LES BAS FONDS

Mais juste après nous changeons de registre. La première chose que vous devez remarquer quand on traverse la Chicago River sur Michigan Avenue est cette série d'escaliers conduisant vers le bas. Ces marches mènent au niveau inférieur de l'avenue appartenant au Landes, sur l'une des rues créées par la ville pour décongestionner le trafic. Je vous conseille humblement de faire attention si vous vous y arrêtez un jour. Car dès qu' un véhicule s'arrête, des douzaines de mendiants et de “laveurs de carreaux” l'assiège. Ouvrir une fenêtre pour leur donner de l'argent est une idée parfaitement stupide. Mais ,ceux qui ne le font pas, risquent de voir leur voiture retournée par ces sans-logis.
Dans le cadre d'un projet pour fluidifier la circulation difficile dans le centre ville de Chicago, les autorités municipales en sont venues à l'idée de construire une série de “sous rues”. Près de la Chicago River, là où Michigan Avenue la traverse. Trois pâtés de maisons de Michigan et dix de Wacker Drive, ainsi que plusieurs autres rues plus petites, ont été divisés en un niveau Supérieur et un niveau Inférieur.
Par malheur, la notoriété de Chicago pour le crime et la violence urbaine a donné aux rues inférieures une mauvaise réputation. Le quartier a immédiatement commencé à se délabrer. Les rues supérieures projettent leur ombre sur celles du bas, une ombre aussi noire que la nuit sur Michigan et Wacker. Occupée à se garnir les poches, la municipalité n'avait pas d'argent à dépenser pour remplacer les lampadaires. Pour ces raisons, très peu de voitures choisissent de prendre ce circuit. Les responsables de la ville profitent de l'absence de trafic pour justifier le manque de réparations, et peuvent détourner encore plus d'argent.

Ce quartier, qui reçut vite le nom de “Bas Fonds”, possède une particularité qui rachète le reste: sa proximité des niveaux souterrains des immeubles du centre ville assure, tout au long de l'hiver, qu'il y fait toujours quelques degrés de plus que dans reste de la ville. Pour cette raison, la population de sans-logis de Chicago a bientôt commencé à dormir au bord de la route.
Le quartier s'est installé dans la décrépitude. Bon nombre des lampadaires ne fonctionnent toujours pas, car la ville n'ose pas envoyer des ouvriers remplacer les ampoules. Il règne dans les Bas-fonds une nuit perpétuelle. A cause de l'absence de trafic, des maisons de carton se dressent au milieu de la rue. Parfois, elles sont devenus les mausolées de leurs propriétaires malchanceux. La police, qui descend une fois par mois pour “nettoyer”, n'entrera dans le quartier que par équipes d'au moins dix hommes.
Quand la circulation passe, elle doit ralentir à cause des mauvaises conditions d'éclairage et des débris au milieu de la rue. Si un véhicule s'arrête, des douzaines de mendiants et de “laveurs de carreaux” l'assiègeront. Ouvrir une fenêtre pour leur donner de l'argent est une idée parfaitement stupide. Ceux qui ne le font pas, toutefois, risquent de voir leur voiture retournée par des sans-logis en rogne contre les nantis qui osent pénétrer dans le royaume de ceux qui n'ont rien.
Ironiquement, ce quartier est un genre de “station-service” vampirique. Par ici, les clochards et les poivrots sont remarquablement plus faibles après un important conflit Familial. Beaucoup de vampires s'arrêteront ici pour une morsure rapide si le fluide vital n'est pas facilement disponible ailleurs, ou si leur situation est particulièrement désespérée. Bien entendu, nul n'admettra qu'il s'abaisserait à se nourrir de ceux qui se trouvent dans une si misérable condition. Pourtant, la plupart des cainites de la ville ont certainement dîné ici à un moment ou à un autre.
De nombreux passages partent de ce quartier pour rejoindre le réseau des égouts et les nombreux niveaux en sous-sol des immeubles. Il est possible de voyager des bas-fonds jusqu'à un réseau de caves tout à fait voisines communs des nosferatus. Mais je vous déconseille d'y aller seul…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicagobynight.superforum.fr
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 305
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Re: Chicago   Ven 15 Sep - 17:56

LES QUARTIERS NORD



En continuant vers le nord sur Lake Shore Drive, on atteint la Gold Coast, le quartier résidentiel le plus élitiste de Chicago. Si vous cherchiez des copropriétés, des résidences ou des hôtels particuliers possédant de nombreux étages, La Gold Coast est le bon endroit si vous avez de l'argent à dépenser.
Au XIX° siècle, les riches résidents de Chicago, ceux qui avaient fait fortune dans l'industrie ferroviaire ou bovine, quittèrent le centre ville bruyant et surdéveloppé pour venir trouver refuge le long du lac dans un quartier plus calme. De superbes maisons furent construites, dans un style très beaux arts, en pierre, imposantes, avec de petit jardin privés qui donnaient sur la rue. Au nord de la Gold Coast se trouvent Lincoln Park et le Lincoln Park Zoo. Les alentours sont élégants mais pas aussi huppés que sur la Gold Coast.
Animé de jour comme de nuit, Lincoln Park, est le parc le plus populaire de la ville. On y fait du roller, on y promène ses enfants ou son chien et les automobilistes tournent pendant des heures à la recherche d'une place de parking. C'est au Biograph Theater que le gangster John Dillinger tomba sous les balles du FBI en 1934. La pègre a fait place aux chimpanzés : le Lincoln Park Zoo fait figure de leader mondial dans la reproduction de ces animaux. Avec un peu de chance, vous les verrez manier le crayon sur des tableaux à dessin. Fondé en 1868, le zoo bénéficie d'un soutien considérable des habitants de la ville. Il abrite des créatures de tous genres, dont des lézards géants, des tortues des Galapagos et des koalas.

River North
Ce quartier est délimité par la Chicago River, Chicago et Michigan Avenue. C'est un des quartiers chics, en plein développement immobilier dans sa partie ouest. Les ancien entrepôts sont transformés en loft luxueux, les abords de la rivière sont entretenus. On assiste a une véritable "gentrification", une hausse du niveau de vie qui passe par le remplacement des populations pauvres par une populations plus aisée. Dans sa partie centrale, il abrite la plus grande concentration de galeries d'artistes après New York city.

Rush Street et Old Town
Vos congénères appellent ce quartier, qui est ce centre de l'activité nocturne humaine, "le Râtelier". Nul ne sait qui a inventé le premier l'expression mais le terme entra dans l'usage courant durant les premières années du dix-neuvième siècle, et y est resté depuis lors. C'est ici qu'il viennent principalement chasser.
Les disputes territoriales entre Vampires sont peu fréquentes ce quartier. C'est une zone neutre officieuse où tous les clans et toutes les convictions se mélangent. Les membres du Conseil Municipal à l'esprit le plus civique ont essayé de les interdire pendant des années, mais d'autres membres sous la Domination de divers Vampires ont toujours fait échec à leurs projets Après tout, aucun clan ne veut que ce terrain de chasse bien garni se dépeuple. C'est un peu a l'ouest de ce quartier sur state street que vous trouverez le bar le plus réputé de la ville : le Succubus Club…
Puis on arrive dans le quartier de Lincoln Park ; c'est là que se retrouvent les jeunes et les étudiants. Il est très vivant le soir. Ce quartier chic est habité par des jeunes couples, des familles, des étudiants des universités. Le grand park, quant a lui abrite le plus grand zoo gratuit du monde et différents restaurants. En été il est constamment utilisé par les joggers et les équipes de sport qui viennent y faire leur entraînement.
Au nord de Michigan, après la Water Tower, et au sud de Lincoln Park, se trouve Rush Street. Ce boulevard accueille les boîtes de nuit les plus à la mode du centre ville. Des milliers d'habitants et de touristes viennent chaque nuit dans le coin, en quête du proverbial "sexe & drogues & rock'n'roll".
Sur six ou huit rues sont dispersés plus d'une centaine de bars, clubs et restaurants différents. Cette diversité fait du quartier l'endroit nocturne le plus à la mode de toute la ville en dépit de son atmosphère de danger.
Plus loin à l'ouest, les proxénètes, les revendeurs de drogues et les gangs ont senti des proies fraîches. La vogue de ce quartier varie largement. Après quelques années de tranquillité relative, quel ques nouveaux clubs ont ouvert dans le secteur. Les gens se sont remis à s'y rassembler pour goûter à nouveau le péché. Dans l'ensemble, le quartier de Rush Street est un endroit très mal famé. Les célibataires y sont juste un peu plus désespérés, les tapineuses un peu plus effrontées, et les habitués un peu plus étranges qu'ailleurs. On y trouve un grand nombre de travestis, de punks et de Poupées de Sang. Les gangs marchent dans les rues en toute impunité et les groupes ont plutôt tendance à jouer du punk que du jazz ou du blues. La plupart des gens extérieurs ne font que rire des punks crâneurs et prétendent que ces gangs font partie de ce qui donne son atmosphère au quartier.
Old Town, jouit actuellement d'une poussée de popularité parmi les déclassés, avec l'ouverture de plusieurs nouveaux cinémas pour adultes. Se quartier est caractérisé par ses maisons Victoriennes du 19ème siècle (et même quelques rues couvertes de galets). Le quartier s'enorgueillit du plus fameux café-théâtre de Second City et de la plus vieille foire des arts aux Etats-Unis. Dans l'ensemble, le quartier n'est pas aussi dégradé que Rush Street. Les cinémas pour adultes et les revendeurs de drogues dures commencent à s'éparpiller vers l'ouest, car ils sentent la chair fraîche. Le quartier continuera sans aucun doute à dévaler la pente tandis que croîtra sa réputation douteuse.
C'est l'un des premiers quartiers de Chicago a avoir été rénové. Wells Street, le centre du quartier, est truffé de galerie d'art et d'architecte d'intérieur. Les bons restaurants ne sont pas en reste. Plus à l'ouest, on arrive à Cabrini Green Park et au Projet Immobilier de Cabrini Green à l'angle de Sedgwick et Locust. Le projet est le secteur le plus dangereux de la ville, il fait lui aussi partie des Landes.


Cabrini green
Quelques citoyens de la catégorie la plus basse croient qu'ils peuvent trouver dans ce quartier le rêve américain. Tout ce dont ils ont besoin est un appartement subventionné par la ville, afin qu'ils puissent utiliser l'argent supplémentaire pour nourrir les enfants et payer les factures.
Mais ce Rêve Américain a mal tourné : même les mortels sont connus pour qualifier Cabrini de Landes. La Famille s'en tient à l'écart. Le Ventru Kevin Jackson règne sur le secteur avec ses bloods.
Il a mis la main sur plusieurs immeubles du Projet. Très peu de rivaux ont la témérité de s'aventurer ici en quête de Sang. Ironiquement, il y a peu ou pas de violence à l'intérieur du domaine de Jackson. Celui-ci insiste pour garder le secteur libre de tout crime violent. Grâce à cette politique, il a gagné la loyauté des habitants, qui le considèrent comme un héros, et l'avertissent de toute intrusion. C'est devenu une forteresse armée et probablement l'immeuble le plus solidement fortifié de Chicago. Je ne préfère pas m'eterniser, il a une dents contre moi en ce moment.
Ha oui c'est vrai vous venez juste d'arriver, alors vous ne pouvez pas connaître les blood. C'est l'un des gangs humains des plus puissants d'Amérique. Mais ne vous inquiétez pas si vous ne vous mêlez pas de leur affaire….ils vous ennuierons pas trop.
La plupart des habitants sont coincés là. La ville refuse de les reloger. Après tout, leurs propres représentants ne veulent pas qu'ils s'en aillent ailleurs. Ce serait abattre leur propre circonscription. Les promoteurs veulent le terrain. Ce quartier pourrait être transformé en de nombreux clubs et logements pour la classe moyenne supérieure, tous rentables. Les membres du conseil municipal qu'ils ont achetés et payés dans ce but n'ont pas assez de pouvoir politique pour obtenir la reclassification du quartier.
Alors, les promoteurs ont contacté quelques amis. Leurs amis ont contactés d'autres amis. Des revendeurs de drogues, des receleurs et des prostituées n'ont pas tardé à faire leur apparition. Les gangs ont obtenu un petit supplément pour s'y arrêter et terroriser les habitants. Un peu de pression ici, un peu de pression là. Si la municipalité ne veut pas déplacer les gens de Cabrini Green, peut-être peut-on les convaincre de déménager de leur propre chef.
Cette attitude a fait de Cabrini Green le champ de bataille qu'il est aujourd'hui. On entend sans cesse des coups de feu. Les vendeurs de drogues dures se livrent ouvertement à leur commerce dans les rues. On ne voit jamais la police. La ville n'a aucun désir de payer les “indemnités de combat” que les syndicats d'entretien demandent pour envoyer leurs hommes y faire des réparations.
Les habitants de Cabrini Green sont pris au piège. Ceux qui avaient un endroit où aller sont partis depuis longtemps. Ceux qui restent sont ceux qui ont été obligés de venir à Cabrini avant tout parce qu'ils étaient pauvres. A présent, ils n'ont pas assez d'argent pour partir.
La banlieue nord
On ne fera pas le tour des banlieues nord de la ville. Peu de vampire intéressant y réside…
C'est parce que les compagnies ferroviaires ne transportent plus de passagers, et n'ont donc plus besoin d'aller jusqu'au centre-ville, qu'elles ont accepté de libérer les immenses espaces qui encerclaient littéralement le Loop. Ce dernier peut maintenant s'étendre, et d'imposantes opérations de rénovation le transforment rapidement. Les anciennes gares démolies sont remplacées par des immeubles de grande taille, abritant des foires-expositions permanentes ou des parkings en silo.
Les transferts de population, essentiellement des Blancs à haut et moyen revenu, expliquent la large extension des zones urbanisées. De plus les nouveaux highways favorisent l'extension des zones bâties avec une densité beaucoup plus faible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicagobynight.superforum.fr
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 305
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Re: Chicago   Ven 15 Sep - 17:56

Au nord de Lincoln Park s'étendent plusieurs banlieues :


DePaul est une petite commune en pleine ascension, avec des résidences de la classe moyenne supérieure, jeunes, luxueuses et à la mode.
New Town est un mélange de styles. Elle a été comparée à San Francisco, tant à cause de son mélange varié de nationalités que de son importante communauté gay. New Town abrite aussi les Chicago Cubs et Wrigley Field.
Lakeview , au nord, est un peu plus calme que New Town. Elle agit comme une barrière sociale et économique entre le mode de vie huppé des banlieue sud, et celles, plus pauvres, au nord. Elle possède une importante population orientale, dont une bonne partie vient d'Old Chinatown : une demeure à Lakeview est un signe de réussite pour les résidents de celui-ci.
En arrivant à Uptown , on commence à voir une dégringolade générale des couches sociales. Cette banlieue est réputée pour être l'une des plus grandes concentrations de personnes âgées de la ville. Elle accueille aussi un nombre renversant de pauvres et d'indigents. A cause des terrains du bord du lac, cependant, le secteur attire également les gens aisés, et l'on trouve parfois des pâtés de maisons abritant des gens du bas de l'échelle sociale alternant avec d'autres dont les habitants se trouvent à l'autre extrémité de celle-ci. Comme presque partout à Chicago, les nouveaux riches sont le long du Lac Michigan, la classe moyenne vit à l'intérieur des terres, et les pauvres au-delà. Les violences domestiques y sont fréquentes et parmi les pires de Chicago.

LES QUARTIERS EST

Techniquement. Chicago n'a pas d'East Side, puisque le Lac Michigan marque sa limite orientale. Celui ci est par sa taille le troisième des cinq grands lacs américains et le sixième réservoir d'eau douce de la planète. Il est tellement étendu (500 km de long et jusqu'à 190 km de large) qu'on se croirait au bord de la mer. Chicago compte 30 plages publiques, sur 30 km de rivages. Le nord du lac est pris dans les glaces 4 mois de l'année. A Chicago, on peut se baigner de la mi-juin à début septembre environ. Dès le matin l'été, un grand nombre de personnes nagent, font du vélo, du footing ou du roller le long de la rive
Grant Park , Jackson Park et le Navy Pier au bord du Lac Michigan, constituent l'essentiel de ce quartier. Ce secteur immense abritait autrefois le port de la ville. A présent remblayé et prolongé dans le lac, c'est devenu un ensemble agréable de parcs paysagers. Réaménage en 1994, cet embarcadère inauguré en 1916 a été nommé ainsi (Navy Pier) pour rendre hommage aux personnels de la Marine ayant servi sous les drapeaux pendant la première guerre mondiale. Ce centre de loisirs très animés le soir et le week-end comporte des magasins, un théâtre IMAX, des manèges (dont la première grande roue du monde, construite en 1893 et d'une hauteur de 15 étages), un jardin intérieur et de nombreux restaurants. Des excursions en bateau sur le lac y sont proposées

LE QUARTIER SUD

Il y a peu d'endroits à signaler par ici ; dans l'ensemble, on y trouve principalement des résidences de classes moyenne et inférieure, essentiellement peuplées par des minorités.


Au sud de la rivière, en dessous du Loop, s'étend le Quartier Sud de Chicago. Hyde Park est une zone, qui ressemble à une bourgade de la Nouvelle Angleterre. Elle est née de la fondation de l'Université en 1892 et de la World's Columbian Exposition de 1893 (dont le Musée des Sciences et de l'Industrie est toujours l'héritage).
Au nord-ouest de Hyde Park s'étendent deux banlieues importantes mais celle que nous traversons vaut sont pesant d'or. Little Italy est le quartier italien de Chicago, il aéré, calme e et contrôlé p a r d'une main de fer par la mafia dont le chef est le c é l é brisime Capone.
Etonné Arturio répondit :
"Capone mais il est décédé depuis plus de vingt an".
Et tout aussi nonchalamment que tout a l'heure l'homme lui répondit :
"L'humain oui, mais le fils de Lodin non. Il dirige la mafia locale et a des ramification dans toute l'Amérique".


BRIDGEPORT
Résidence de Daley, le précédent Maire, ce secteur était autrefois le centre des parc à bestiaux de Chicago. L'avènement du transport par camions et le déclin des chemins de fer a entraîné la mort de cette banlieue. Plusieurs groupes ethniques, descendants des travailleurs de la première moitié du siècle, s'y sont établis. Les Irlandais y sont les plus nombreux.
La plupart des parcs à bestiaux qui subsistent à Chicago se trouvent à Bridgeport. Malgré l'idée fausse en vogue, ce secteur ne regorge pas de dizaines de milliers de têtes de bétail. L'Union Stock Yard Gâte, à l'angle d'Exchange Ave. et Peoria St., est la seule firme importante toujours en activité.

CHINATOWN

Ce petit quartier chinois (il n'as rien a voir avec le Chinatown de New York) est apparue juste avant la première guerre mondiale et demeure une des plus vibrantes communautés de Chicago (comme en atteste son architecture). Des pagodes colorées et la Porte de Chinatown accueillent les visiteurs en proposant diverses échoppes et des restaurants qui offrent tout, du simple « dim sum » aux repas copieux comprenant plusieurs plats.
West Cermak, Wentworth, Archer, Canal et 26th Street limitent le cœur de ce quartier. Les résidents, environ 15 000, ne connaissent souvent que peu ou pas l'anglais. Ils s'entassent dans des maisons de rapport bon marché, vivant parfois à dix dans un studio, 30 studios par immeuble. Les immondices, la crasse et la pauvreté font inévitablement partie de la vie à Chinatown.
On raconte qu'il y a des tunnels sous le quartier, où se rencontrent les triades et où les sorciers chinois jettent leurs sorts. S'il y a une part de vérité quelconque là-dedans, les Nosferatus sont les seuls à le savoir. Ce quartier était autrefois protégé par un ventrue dont j'ai oublié le nom.



LES QUARTIERS OUEST



Nous arrivons dans le quartier de Bucktown, à l'ouest de la Chicago River. C'est ici que se trouvent la plupart des galeries de peinture, des boutiques design, des revues d'art et des labels de rock indépendant. Un quartier à parcourir absolument. En continuant Milwaukee Ave vers le nord, on constate que l'endroit est peuplé par la communauté hispanique.
Cette immense batte de base-ball en acier est une autres des œuvres d'art de la ville. Crée par Claes Oldenburgh, elle est haute de 30 mètres et date de 1977. C'est laid mais c'est haut.

L'essentiel de la population d'origine grecque de Chicago s'est déplacée vers "New Greektown", près du quartier Lawrence/Lincoln Square dans le Nord de Chicago. Cependant, quelques restaurants méditerranéens existent toujours le long de deux blocs de Halsted.
A l'ouest de l'UIC se trouve le Médical Center District. Cette étendue de 185 hectares abrite plus de 60 institutions et services de santé. La Voie Express Eisenhower (290) sépare l'UIC et le Médical Center District du reste du Quartier Ouest. Au nord de la Voie Express se "Union Row" sur Ashland Boulevard, qui abrite les quartiers généraux de bon nombre de syndicats influents, dont les Camionneurs.
Au nord du Quartier Ouest, bordant Milwaukee Avenue, se trouvent West Town, Wicker Park et Logan Square, collectivement appelés le Quartier Nord-Ouest. C'est le centre de la communauté polonaise de la ville, avec pour seule caractéristique remarquable l'eglise St. Stanislas Kostka.
A votre droite, cette ancienne église polonaise, fait officiellement partie de l'Elysium a cause de son architecture dans le style de la Renaissance italienne. Mais certain dise qu'officieusement feu le prince Lodin l'avait choisit par attachement sentimental : il s'y serait caché durant sa course au pouvoir…

LES LANDES

Apres quelques minutes de réflexion Arturio se laissa aller a une question :
"Par deux fois tout a l'heure je t'ai entendu dire le mot Landes, qu'est ce que c'est ? "
L'humain plus au courant que le jeune sang clair lui annonça :
"La Famille applique le terme « Landes » à toute zone, située â l'intérieur de Chicago, où ses membres n'ont aucun désir particulier de se rendre. Il peut y avoir plusieurs raisons à cela, parmi lesquelles le manque de fluide vital convenable, le danger, une importante présence policière, ou parce qu'il n'y a rien qui les y intéresse. Il y a plusieurs vastes secteurs qui sont considérés comme faisant partie des Landes. Parmi eux, il y a les musées attirant une importante foule de touristes, les divers cimetières autour de Chicago, et les parcs à bestiaux.
Malgré leur nom, les Landes accueillent occasionnellement des Vampires. Des Vampires comme toi fuyant un rival ou un autre iront se cacher dans ces endroits. Peu de Caïnites les ont vraiment utilisées comme une base pour leur puissance. En général, toutefois, la Famille évite les Landes.
Les seules exceptions sont les abords de Gary, où les aciéries ont fermé depuis longtemps, sont maintenant un champ de débris rouillés. Sa proximité du centre de Gary, où l'ont trouve quelques quartiers d'importance, fait que ce secteur -appelé la “Zone”- appartient aux Landes, et non aux Marches. Et ce, même si l'on considère que Gary fait partie des Marches de Chicago. Mais bien sûr, considérer que Gary appartient ou non aux Marches varie selon que l'on parle à des adversaires ou à des partisans de Modius. Ainsi va la non vie parmi la Famille de Chicago.
Les endroits hors de Chicago qui n'ont aucun intérêt, principalement les banlieues, portent le nom de Marches."


LES MARCHES

Ce terme Caïnite désigne, à l'origine, tout lieu situé hors de la ville, mais qui conserve un lien avec elle. Plusieurs Lècheurs de Chicago entretiennent des Refuges dans les Marches. Toutefois, ils ne s'y nourrissent jamais, sauf quand ils sont désespérés. Pour maintenir la Mascarade, ainsi que la sécurité de leurs Refuges, les Vampires habitant les Marches viennent à Chicago quand le soleil décline, et rentrent juste avant l'aube.
Aux yeux de la famille, cela désigne n'importe quel secteur qui possède une activité nocturne faible ou inexistante, de maigres perspectives pour se nourrir et aucun magasin digne d'intérêt et qui est situé a l'extérieur de Chicago. La lointaine banlieue nord de Chicago abrite l'essentiel de la faible activité Vampirique des Marches.
Bon nombres des banlieues qui entourent Chicago fournissent des refuges temporaires à ceux qui ont besoin d'un endroit pour se faire oublier durant l'un des interminables conflits entre Vampires. Mais habituellement, les Morts-vivants préfèrent être plus près de l'action qui se déroule au centre ville.


Bon, voilà le tour de la ville est terminé. Oui je suppose que tu préfère aller directement a l'aéroport pour retourner d'ou tu viens. Soit mais n'oublie pas deux choses :
Un prévient Tyler avant de prendre l'avion, pour qu'elle te facture ses service et que tu n'ai pas d'embêtement a l'arrivé. Et de deux tu me doit 30 $. Bon voyage …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicagobynight.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chicago   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chicago
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CHICAGO - Forum RPG
» Échange Chicago - Buffalo
» échange montréal vs chicago
» Problèmes de gardiens de but à Chicago !
» John Madden signe a Chicago

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chicago Illinois, city of the winds :: Hors Jeu :: Règles-
Sauter vers: