Chicago Illinois, city of the winds

Forum de la chronique de GlatBoy
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Succubus Club

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 305
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Le Succubus Club   Lun 23 Oct - 3:04

Ce club est peut-être le plus célèbre de tous les lieux nocturnes de Chicago — plus célèbre encore parmi les Vampires que parmi les mortels. Un article dans le Chicago Reader, l'année dernière, décrivait l'endroit et ses fans les plus remarquables :

LES POUPÉES DE SANG
"Jason Sanders ne se réveille jamais avant 21 h.
Quand il sort enfin du lit, il allume immédiatement sa
chaîne hi-fi, puis se prépare pour la nuit. Il prend une
douche et se met de l'eau de Cologne, de la pommade
et du maquillage. Il s'habille lentement et soigneusement,
toujours à la recherche de peluches ou de fils
oubliés sur sa veste noire à jabot. Il se glisse dans un
pantalon moulant en cuir noir, puis s'occupe méticuleusement
de ses cheveux, s'assurant que chaque
mèche est à sa place. Il fait un choix attentif parmi ses
bijoux d'argent, se décidant finalement pour une
bague à tète de mort, un collier d'argent et d'onyx et
une boucle d'oreille en forme de croix ansée. Puis il se
faufile derrière ceux qui ne veulent pas qu'il sorte la
nuit et descend les rues noires de Chicago, cherchant
l'endroit où il se sent libre et vivant — le Succubus
Club. C'est ce qu'il fait chaque nuit; toutes les nuits.
L'entrée de la plus infâme boîte de nuit de Chicago
lui donne toujours une raison de s'arrêter. En
plus des hordes de gens qui attendent, dans l'espoir
d'entrer, l'aura même que l'ancien entrepôt en briques
projette contre les rues modernes déclenche une anticipation
glaciale. La construction qui le domine semble
clamer son héritage, malgré le dessein ultramoderne
auquel ses visiteurs l'utilisent. Beaucoup échouent à
satisfaire les exigences strictes pour entrer, mais les videurs
aux bras croisés savent que Jason est un habitué,
et ne l'empêchent pas de passer.

Une fois à l'intérieur du célèbre établissement,
il savoure les hordes de danseurs exubérants qui l'entourent.
Tandis que des nuages houleux de fumée de
tabac masquent les parfums de l'humanité, Jason sent
que le club lui-même amplifie ses sens, lui permettant
de remarquer les sensations les plus légères. Dans la
foule tourbillonnante, il peut en repérer d'autres qui
lui ressemblent, tous produits de la même société décadente.
Tous connaissent la torture de l'existence et
le déclin de la civilisation — et tous en jouissent.
Jason se joint aux autres sur la piste de danse, et bientôt
se perd dans le puissant son industriel qui puise à
travers l'immeuble, faisant trembler le sol lui-même.
Tandis que s'éteignent les dernières mélodies explosives
de Nine Inch Nails, il prend les mains d'une séduisante
jeune femme toute vêtue de dentelle noire, avec
qui il a échangé un regard pendant qu'ils dansaient.
Ils descendent de la piste de danse brillamment
éclairée et se frayent un chemin jusqu'aux alcôves
sombres du club. Il découvre que le nom de sa nouvelle
amie est Mélissa, mais elle se montre évasive quand
il lui demande l'origine des taches de sang sur son corsage
de dentelle. Un ami commun, encore un habitué
du club, se matérialise hors de l'ombre et les invite à
se joindre à lui dans l'un des balcons "flottants".
De ce nouveau point de vue, Jason et Mélissa
regardent, en bas, la piste de danse noire de monde et
critiquent chacun à leur tour les mouvements de la
foule dont ils faisaient si récemment partie. Ils observent
aussi les armées de punks mal fagotés et les
gangsters impeccablement vêtus qui se dirigent vers
l'immense sous-sol du Succubus Club. Leur ami leur
ayant lancé un défi, Jason et Mélissa se précipitent au
sous-sol, dépassant les videurs géants qui gardent le
passage vers l'appartement privé du balcon du deuxième
étage et écartant les clients sur l'escalier en spirale.
Ils ouvrent les doubles portes massives conduisant au
niveau inférieur du club et plongent dans ses profondeurs
sentant le rance.

Même quand aucun orchestre ne joue sur la
scène monumentale du sous-sol, les propriétaires du
club laissent l'immense salle faiblement éclairée, et la
fumée de centaines de cigarettes allumées complique
encore plus pour le couple la circulation dans le labyrinthe
souterrain. Malgré les nombreuses visites que
Jason a faites au Succubus Club, il s'aventure rarement
dans le remue-ménage du sous-sol et éprouve
toujours des difficultés pour trouver son chemin à travers
le labyrinthe installé plusieurs années auparavant.
A un moment, le couple tourne au mauvais endroit et
se retrouve face à plusieurs hommes distingués, discutant
apparemment du prix d'un petit paquet de poudre
blanche. Devant les regards fixes, intensément hostiles,
ils se retirent en riant.

Après plusieurs minutes passées à faire fausse
route et à revenir sur leurs pas, ils atteignent enfin l'alcôve
dont leur ami a dit auparavant qu'ils seraient incapables
de la trouver. Alors, fatigués et émoustillés
par leur aventure, ils se jettent sur les coussins laissés
tachés de sang par quelque visiteur précédent. Jason
tire un fin canif de la poche de sa veste et Mélissa en
ôte un d'une chaîne d'argent ceignant son cou. Après
un baiser, tous deux portent les lames à leurs propres
poignets et tailladent de petites coupures irrégulières.
Puis Mélissa prend la main blessée de Jason dans celle
des siennes qui reste saine, Jason prend le poignet sanglant
de Mélissa dans sa main intacte — et, ensemble,
ils commencent à boire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicagobynight.superforum.fr
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 305
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Re: Le Succubus Club   Lun 23 Oct - 3:05

Aucun Caïnite n'a jamais Etreint ni Mélissa, ni Jason. Pas plus que ces derniers n'ont encore atteint 18 ans. Cependant, ils ont découvert une race entièrement nouvelle de gens comme eux — solitaires, blasés et qui s'ennuient. Les mortels convenables n'ont que récemment entendu parler des Poupées de Sang, comme se nomment ces jeunes mondains urbains, et les médias à sensations se sont mis à les appeler adeptes de la mort et adorateurs du sang. Pour eux, ce partage de sang est meilleur que le sexe — c'est l'apogée de leur bizarre subculture.
Ils sont aussi étranges que la culture qu'ils imitent inconsciemment, et que les créatures qu'ils croient qu'ils aimeraient devenir.
Jason, bien qu'il n'ait que 17 ans, n'a jamais de problèmes pour entrer dans le club. 11 se couche juste après la sortie de l'école et dort jusqu'à 21 h. Puis il se glisse hors de la maison et se rend au club, où il restera jusqu'à ce que les cours reprennent le lendemain.
Alors qu'aucune description n'est commune à toutes les Poupées de Sang, elles partagent un certain nombre de traits distinctifs. Peu importe la ville où elles vivent, elles tendent à graviter autour des boîtes de nuit qui semblent avoir été conçues pour leurs besoins.
Les Poupées de Sang désignent le Succubus Club comme un exemple de premier ordre de l'environnement sombre et morbide qu'ils préfèrent.

Fondé en 1982 dans ce qui a été autrefois une des principales discothèques de Chicago, le Succubus Club ne pourvoit pas seulement aux plaisirs des Poupées de Sang. Les videurs maintiennent une politique d'admission stricte, encore que non écrite, qui accorde de l'importance au style avant toute autre chose. Un séduisant adolescent de 17 ans, habillé de façon appropriée, a de meilleures chances d'être admis qu'un yuppie de 30 ans ayant réussi, en vêtements de loisirs.

Une fois à l'intérieur, la plupart des visiteurs remarque immédiatement le système de sonorisation à la pointe du progrès et les immenses enceintes. Le haut-parleur des basses reste constamment dirigé vers le sol et, peu importe ce que passe le DJ, le sol vibre en rythme. Habituellement, le club passe de la musique de danse industrielle, et les DJs sont réputés pour jouer des CD entiers des Sisters of Mercy sans arrêt. Parmi les autres caractéristiques principales, on trouve une piste de danse immense, qui reste toujours encombrée malgré sa taille, et un très grand bar rectangulaire affichant une pléthore de marques.

Des balcons donnant sur la piste de danse procurent un endroit un peu plus tranquille pour profiter du club, ainsi que des bars pourvus de boissons plus exotiques
(et plus onéreuses). Les clients les plus âgés du club ont tendance à rester là. laissant la piste de danse à ceux qui sont jeunes et énergiques. Les éléments les plus dangereux de la ville semblent presque tous surnaturellement attirés par le célèbre sous-sol du club. Des groupes punks, de speed métal, de rap militant et autres styles musicaux violents jouent à cet étage, attirant un assortiment ahurissant de fans issus de la lie de la société. Des Poupées en grande tenue et parées d'or côtoient des punks aux chemises et pantalons déchirés, pendant qu'ils regardent des fans de heavy métal aux cheveux longs comparer leurs tatouages. Quand ils éprouvent un besoin d'intimité, ils se glissent dans les ténèbres du labyrinthe, un immense dédale qui court le long de la limite du sous-sol. Dans ses coins et recoins, des revendeurs proposent leur marchandise, des couples s'étreignent avec passion et des Poupées de Sang comme Jason et Mélissa partagent leur sang.

Pour beaucoup de ces mortels, les clubs de danse sont un mode de vie. Pour beaucoup de Vampires, ils sont une source de vie. Les rumeurs abondent selon lesquelles un Caïnite possède le club et, en fait, nombreux sont ceux de la Famille qui préfèrent passer leurs nuits ici plutôt que partout ailleurs. Alors que le Succubus Club n'a jamais été déclaré partie de l'Elysium, aucun Caïnite n'y déclencherait volontairement une bagarre et les rumeurs abondent selon lesquelles son propriétaire est un puissant Ventru. Beaucoup rendent visite à un club privé au 3ème étage, bien que de nombreux bestiaux peuplent également cet espace élégant.

Les Toréadors y admirent la collection d'art privée et les Vampires favorisés par le club savourent un répit de la foule humaine qui emplit le reste du club. Les chasseurs trouvent que le club est une excellente source de Fluide Vital, car peu de bestiaux présents se rendraient compte qu'on boit leur sang et moins encore y prêteraient attention. C'est un accord tacite chez les Caïnites de ne tuer personne dans le club — en fait, ils ne sont pas les bienvenus, à moins que la couleur et le contact de leur peau ne montre à l'évidence qu'ils se sont récemment nourris. Même le Vampire possédant la meilleure maîtrise de lui-même trouverait presque impossible de résister à la Frénésie s'il était au milieu d'une foule de mortels riches en Fluide Vital alors qu'il manque de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicagobynight.superforum.fr
 
Le Succubus Club
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Club de medecine
» Parties / Campagnes / jeux / Activités au Club :
» Demande de création d'un club
» Loveless Fan-Club~
» Joueurs ou club val d'oise ou proche de cergy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chicago Illinois, city of the winds :: Rapports d'actions-
Sauter vers: